Chez Caerellyn et son petit Ecureuil


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diplomatie : Questions et Réponses.

Aller en bas 
AuteurMessage
caerellyn de Carpadant

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : dans son coeur

MessageSujet: Diplomatie : Questions et Réponses.   Sam 12 Fév - 22:28

Citation :
Croyez-vous que dans certaines occasion, la terreur soit une voie diplomatique valable? Par exemple, l'usage de la menace de la guerre ou du harcèlement des ressortissants d'une contrée étrangère est-elle défendable en diplomatie?

A vrai dire,je ne sais même pas si j'appellerais cela de la diplomatie.Ce genre de manière de faire n'est pas conseillée sauf si vous voulez déclencher une guerre...

Si je peux me permettre de répondre. Je ne pense pas que la menace soit le meilleur moyen. Où doit être utilisé en tout dernier recours et en étant certain que cela peut fonctionner. Car en tant que diplomate nous aurons souvent à faire à la menace de nos interlocuteurs .

Monsieur le professeur, si je peux me permettre un modeste conseil à mes camarades de classe, j'ai eu l'occasion d'avoir quelques postes diplomatique par le passé, et je me dois de prévenir mes camarades que, lorsqu'on est soit ambassadeur, soit chancelier ou responsable de la diplomatie d'une région, c'est en effet un poste de l'ombre mais c'est surtout nous qui sommes les derniers informés de ce qui va se passer. Nous sommes souvent envoyer en négociation avec que très peu d'élément. Ça peut être une bonne chose, car nous ne lâcherons aucune information importante, mais c'est parfois très difficile de travailler dans de tels condition.

Cela je le tiens de ma propre expérience. Maintenant c'est peut être différent d'une région à l'autre.


En fait, la réflexion qui a induit ma question est la suivante: si la diplomatie vise à obtenir quelque chose de bien particulier d'un interlocuteur sans recourir à la force physique, est-il concevable que l'usage de la terreur, de la menace et du chantage, qui sont punis par les lois qui régissent les relations entre particuliers, puisse être accepté dans le droit des Gens? Notamment en raison des hautes fins que la diplomatie poursuit.

Le simple fait que votre interlocuteur puisse vous croire assez fort pour ne pas craindre la guerre et que vous en jouiez peut être un moyen certes peu élégant mais efficace d'obtenir bien des choses. La peur de la guerre chez l'autre le conduisant à céder trop vite.

En d'autres termes: la morale s'applique-t-elle à la diplomatie ou la fin justifie-t-elle les moyens en toutes circonstances dans cette matière?


Citation :

Citation :
Citation :
Citation:

Le simple fait que votre interlocuteur puisse vous croire assez fort pour ne pas craindre la guerre et que vous en jouiez peut être un moyen certes peu élégant mais efficace d'obtenir bien des choses. La peur de la guerre chez l'autre le conduisant à céder trop vite.


"je pense que si l'interlocuteur qui est en face arrive à voir notre faiblesse,on peut se retirer de la diplomatie.le diplomate doit paraitre et non transparaitre.
c'est ce que je pense"



Pour ma part je pense que si il y a menace c'est n'est plus de diplomatie. C'est justement avant d'en arriver a ces fins que la diplomatie doit être utilisée.

Dans la mesure où il y a des menaces de la part de l'un ou l'autre Ambassadeur, son réflèxe sera d'en parler à son Chancelier ou Chambellan. Sachant que ceux-ci sont les représentants d'un peuple, comment est-il possible qu'ils puissent céder aux menaces?
La question que je me pose plutôt est la suivante: quel diplomate cèderait à la menace et éviterait une guerre? Quand bien même la contrée est affaiblie, est-ce possible?


Citation :

Professeur,
avant de se lancer dans les débats sur ce qu'il est possible de faire ou pas faire dans le cadre de la diplomatie.
J'aimerais avoir les définitions des postes clés de la diplomatie.
Un collègues étudiant a parler de chambellan et de chancelier.
J'ai pour ma part rencontrer des ambassadeurs et des attachés diplomatiques.
Il y a aussi les consuls et autres représentants des duchés...

Quelles sont les différences entre tous ce postes la ?

Oui je sais je pars de loin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caerellyn de Carpadant

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : dans son coeur

MessageSujet: Re: Diplomatie : Questions et Réponses.   Sam 12 Fév - 22:57

Citation :

Citation :
Citation:
Cujus Regio, Ejus Religio: telle la religion du roy, telle celle du pays


Citation:
Rex Est Imperator In Regno Suo: le roy est empereur en son royaume.


et pour notre Reine, comment cela se dirait-il ?


S'il existe différents niveaux de souveraineté, il peut y avoir cohabitation de souveraineté sur le même territoire?

Peut-il donc exister un conflit de souverainetés entre le Roy et son vassal sans que ce vassal soit pour autant félon?
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Diplomatie : Questions et Réponses.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» يلا نذاكر مع بعض

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Caerellyn et son petit Ecureuil :: L'université :: Diplomatie-
Sauter vers: